Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caro

Faire l’expérience de la conduite à l’italienne dans les rues de Rome, découvrir (au grand désespoir !) le massage ayurvédique au Sri Lanka, se faire confirmer dans l’océan Indien que les requins sont des poissons ultra rapides, appréhender la nature généreuse des norvégiens dans une tourbière insulaire….

Chaque voyage nous forme, peu importe le lieu et la durée… découvrir notre planète est une question de survie. A chaque voyage, on est un peu plus riche et à chaque voyage on en veut plus… Revivre ce qui nous a fait palpiter, découvrir l’inconnu. Quand on aime voyager, peu importe le pays, qu’il soit au Nord, au Sud, à l’Est ou à l’Ouest ; tout est à portée de mains (ou plutôt des pieds)…

Je crois que les garçons, du moins Sasha et Léon, ont attrapé le virus… pour Sasha, il s’agit de voir ce qu’il n’a jamais vu, d’ouvrir un livre et de se dire « on pourrait aller là Maman ? » ; pour lui, tout est accessible, pas de frontières, aucune limite : l’Egypte pour ses pyramides, San Francisco pour son pont, la Nouvelle Zélande « parce que c’est le pays le plus loin de chez nous », le Laos parce que la maitresse est partie là-bas et qu’il ne connait pas. Sasha veut un appareil photos pour se souvenir de tout et une lunette astronomique pour voir jusqu’aux étoiles ; sa soif de découvertes est un puit sans fin.

Léon, notre Pipou, aime partir……………………… pour mieux revenir. Ok l’avion, OK les longues marches, OK toutes les découvertes fascinantes….. mais à J+ __ (tout dépend de l’humeur ;-) Pipou veut rentrer : eh oui ! « J’aime trop mon lit, mes BD en écoutant ma musique classique »… Pipou cache bien son jeu…. Un exemple : notre roadtrip scandinave, après 10 jours et des centaines de miles parcourus, Léon voulait retrouver sa maison…. Depuis plusieurs mois, Léon demande quand retournera-t-on dans le Nord parce qu’il a trop aimé et qu’il n’a pas pu voir les crabes géants et qu’il veut revoir des rennes. Léon veut aller en Chine pour sa muraille. Il est inspiré par Tintin, Astérix & Obélix, et il nous emmènerait bien avec lui dans son voyage.

Les garçons sont émerveillés devant les images du lac BaÏkal en Russie et ils sont prêts à découvrir l’Alaska pour rencontrer des ours bruns.

Pour le moment Victor ne s’exprime pas sur ses prochains voyages mais sa puissante adaptabilité démontrée lors de précédents périples laisse présager un vieux routard : dormir à 2, à 3 dans un lit, par terre, dans un sac à dos, manger au moment où l’on peut et pas forcément aux heures où l’on doit, s’occuper avec rien pour profiter de tout, suivre la cadence parfois très intense de la tribu. Il n’est pas le moins motivé bien au contraire !

Un projet de voyage doit tenir compte des envies de chacun, des découvertes passées, des choix à venir. Ainsi, à un an de notre future expédition, nos premiers pas nous ont amenés dans les agences de voyages pour constituer une documentation sur le monde avec images et cartes. Premier travail de nos petites têtes : découper, choisir, coller ce qu’ils veulent voir lors de ce voyage... Un reportage en images avec des yeux d’enfants et parfois un regard très mature sur des monuments incontournables, des spectacles singuliers, des modes de vie inconnus. Un atelier bricolage apprécié par tous !

Cette fois-ci, où nous conduiront nos rêves ?

C'est parti !.... pour un an de préparation ;-)C'est parti !.... pour un an de préparation ;-)
C'est parti !.... pour un an de préparation ;-)
C'est parti !.... pour un an de préparation ;-)C'est parti !.... pour un an de préparation ;-)

Commenter cet article