Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Vendredi 24 mars


Hier soir, il y avait beaucoup d'ambiance en ville , musique, sirènes, course de vélos.
Aujourd'hui, c'est férié en Argentine, Día Nacional de la Memoria por la verdad y la justicia. 
Ce matin, au petit déjeuner, nous avons expliqué à Sasha et Léon pourquoi cette journée souvenir, avec des mots plus simples que ce que je vais écrire :  

 Le 24 mars 1976, le gouvernement d'Isabel Perón (la seconde femme de Juan Perón, sa première femme était Évita), au pouvoir en république Argentine depuis la mort de son mari Juan Perón en 1974, est renversé par un coup d'État mené par le général Videla, commandant en chef de l'armée de terre.
 La veuve de l'ancien président Juan Perón est alors arrêtée et retenue prisonnière par l'armée. Sitôt après son coup d'État, Videla est nommé président de la République. Il dissout le Congrès, remplace la Cour suprême, impose la loi martiale et ne gouverne plus que par décrets.
Il fait savoir que ce coup d'état qui a permis d'installer le fascisme au pouvoir a été mené en accord avec le patronat argentin, les États Unis, la hiérarchie catholique et l'extrême droite du pays.
Cette junte argentine aura fait près de 30 000 « disparus » (desaparecidos), 15 000 fusillés, 9 000 prisonniers politiques, et 1,5 million exilés pour 30 millions d’habitants, ainsi que 500 bébés kidnappés et élevés par des familles proches du pouvoir.
Une des pratiques de cette guerre sale s'appelle los vuelos de la muerte (les vols de la mort). Des milliers de desaparecidos furent jetés dans l'océan Atlantique, vivants et drogués depuis des avions militaires.
J'ai lu sur un journal que des parents recherchaient encore aujourd'hui leurs enfants alors kidnappés.

Aujourd'hui, c'est aussi le premier jour de notre roadtrip. Nous avons décidé de commencer par la boucle sud. 
L'étape du jour : CACHI, 2280 mètres d´altitude, 160 km.


Nous sortons de la ville, il est 10 h 30.... il n'y a qu'une route, toujours tout droit !
Oui Léon tu as raison : en France les scooters n'ont pas le droit de rouler sur les trottoirs ! En Argentine, on peut rouler sans casque même si c'est obligatoire... et les sièges pour enfants ? Seulement pour les bébés.... bon OK Victor n'est plus un bébé!
Fred maîtrise la conduite à l'Argentine : pas de marquage au sol, pas de priorités (c'est celui qui est engagé qui passe) et des routes bien cabossées.


On se régale de toutes ces paysages qui défilent sous nos yeux : les feuilles de tabac transportées sur les remorques... les hommages rendus à Gauchito Gil sur les bords de route, les vendeurs de fruits et légumes, un Christ immense et coloré.
Vitesse maximale autorisée : 60 km/heure ! Une petite route qui sillonne dans la montagne... des lits de rivière asséchés... nous traversons un courant d'eau après avoir croisé une vache sur la route.... la terre rouge sur la route, signe de pluies récentes.


Fin de route goudronnée... allez vitesse de pointe 30km/heure !
De nouveau sur une route correcte : ah des poules ! ... on traverse encore un courant d'eau...Fred s'amuse.
Enfin ces cactus candélabres ! Ils poussent à flanc de montagne.... ils sont grands, plusieurs mètres... la vue avec les montagnes rouges en arrière plan est hors du commun. Léon ne savait pas que de tels cactus pouvaient exister. Le parque Nacional Los cordones tient son nom de ce cactus appellé cardón.
.... quelques éboulis sur la route ! Mince ce serait dommage que l'on s'en prenne sur le toit de la voiture... Une énorme araignée, bien poilue, traverse devant nos roues, on s'arrête pour la prendre en photo ! Je reste à bonne distance. Est ce qu'elle est venimeuse ? Je ne sais pas Sasha !
.... la cuesta del Obispo : la route est spectaculaire. À chaque lacet, une nouvelle vue... il faut arrêter de prendre des photos : il était annoncé 4 heures pour faire les 160  km; à ce rythme, on n'est pas prêt d'arriver !....nous traversons des petits cours d'eau; bien sûr les garçons adorent ces passages ! Ce qu'ils aiment moins c'est la poussière qui rentre dans la voiture.
Cette fois-ci c'est un serpent qui croise notre route ! Les garçons sont emballés : " mais c'est l'aventure  !" ... C'est ce que l'on voulait,  non ?


La route est très sinueuse, cela monte.... je fais une photo de ce que nous avons parcouru à flanc de montagne...  Nous sommes dans les nuages... 3457 mètres d'altitude ! Sasha :"on est jamais monté aussi haut en voiture!"
Les hauts plateaux... ce n'est plus de la même couleur. 


Route del tin tin ! magnifique parce qu'incroyable.... à perte de vue des cactus , des troupeaux de gnuanacos... je me rappellerai longtemps de ce panorama si particuliers... il faut s'imaginer cette vue dégagée sur des dizaines de kilomètres, des cactus qui poussent de manière presque régulière et les sommets andins qui veillent sur cette nature si particulière. 
Nous nous arrêtons près du chemin balisé par des écriteaux sur le cycle de vie du cactus.... et là me vient une chanson.... "dans la vie il y a des cactus, aïe aïe aïe, ouille!" 
On repart et on s'extasie : les plus beaux sommets enneigés jamais vus ! Ils sont à plus de 6000 mètres d'altitude. On dirait qu'ils ne sont pas réels. L'harmonie est parfaite entre neige, ciel bleu, plaines arides et cactus. C'est grandiose. 

... un troupeau de chèvres et son gardien.... Nous traversons le petit village de Payagosta. C'est tellement différent du reste de l'Argentine. Les murs des maisons sont en torchis. 
.... 
un autre troupeau de chèvres.... une petite entreprise, très archaïque, de fabrication de briques... Nous arrivons à Cachi. 
Pas de panneau, pas de noms de rue. Guidée par une argentine, nous arrivons devant  la villa Cardon.
Ce petit hôtel de 4 chambres (nous en prenons déjà deux !) est joliment décoré dans les couleurs de bleu et blanc. Le bois de cactus est utilisé pour les portes, les plafonds, les fenêtres; c'est vraiment très mignon et on nous offre même un jus d'oranges frais en guise de bienvenu !

 

17 heures... nous sommes à tables pour goûter un locro (ragoût de viande et de maïs). Le wifi marche très mal, pas étonnant !... je mettrai quelques photos quand nous retournerons à la civilisation ;-)

 

 

 

 

 

Cactus
Cactus
Notre spider !

Notre spider !

Mountain road

Mountain road

CactusCactus
Cactus
Cactus
Cactus
Cactus
Cactus
Notre maison pour deux nuits

Notre maison pour deux nuits

Commenter cet article

Francine 24/03/2017 23:16

Et bien la civilisation a rapidement exaucé mes voeux de photos ! Cool !
Merci !

Francine 24/03/2017 23:07

Oh non ! Pas de photos aujourd'hui ! Vivement demain !