Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Lundi 27 mars

Aujourd'hui, nous avons prévu d'en apprendre un peu plus sur la Pachamama dont nous entendons beaucoup parler depuis que nous sommes dans le nord ouest argentin... 
Deux visites nous semblaient incontournables pour nous imprégner de ces rites ancestraux.

Le premier arrêt sont les ruines des Quilmes, à 55 km de Cafayate.
C’est dans la province de Tucúman que se trouve la Cité sacrée, au pied du Cerro Alto del Rey.
Petite leçon d'histoire : le site a eu une importance considérable dans l’histoire de la lutte des Indiens contre l’invasion espagnole ; La communauté des Quilmes a en effet réussi à résister aux invasions incas puis à lutter durant 130 ans contre les conquistadors espagnols. Les Quilmes étaient des bergers et des agriculteurs, mais tellement attachés à leur territoire qu’ils le défendirent farouchement : armés seulement de flèches, d’arcs et de lances, ils luttèrent de 1534 à 1665 ; 
Les derniers opposants à la colonisation furent déportés à pied vers la région de Buenos Aires. Quelques individus avaient réussi à s’échapper et s’étaient réfugiés dans les Andes ; ils revinrent prendre possession de leur territoire en 1716, et la Couronne espagnole les reconnut alors comme propriétaires de ce territoire.

...
Nous voilà arrivés sur le parking, deux lamas en liberté  !  les garçons rient ! 
Nous sommes maintenant experts et savons faire la différence entre le guanaco qui est beaucoup plus élancé et gracieux... Le lama : il a une tête qui fait rire !

Le site est splendide : montagnes et vues à des kilomètres à la ronde, immenses cactus et cette ancienne cité construite en terrasses. 
Quand on sait que les cactus poussent de 2 cm par an et que certains dépassent les 6 mètres, on peut imaginer leur âge.
Nous nous promenons dans ces ruines, les garçons se prennent pour des aventuriers, il faut dire que les lieux s'y prêtent ! 
Je me surprends : nous empruntons des chemins étroits et escarpés pour atteindre le mirador nord, je n'ai pas le vertige ! Sûrement parce que je suis trop concentrée pour dire aux garçons de faire attention où ils mettent les pieds ... le chemin est très étroit... nous sommes toujours vivants :-) pas de chutes !
La vue est sublime d'en haut, cela valait bien ces efforts sous un soleil de plomb... à 1900 mètres d'altitude. 

C'est vraiment très sympa de marcher sur les traces des Quilmes, nous découvrons des chemins, partons d'un côté puis de l'autre, imaginons où habitait le chef de la tribu, observons l'épaisseur des murs, les trous creusés dans la roche ou dans une habitation.  Régulièrement nous découvrons un tas de pierres, chaque pierre posée correspond au vœu d'une personne.

Léon me pose un milliard de questions : pourquoi le chef de la tribu habitait tout en haut ?
Pourquoi y-avait-il la guerre avec les espagnols ?
C'est quoi l'esclavage ?
Pourquoi on ne parle plus le cancan (dialecte des Quilmes) ?

Il ne fait pas attention, croyant mettre la main sur un arbre pour l'aider à descendre une marche, il s'appuie sur un cactus !!! Aïe aïe ! ... et Fred fait la même 5 minutes après ! 


Les garçons ont dit avoir beaucoup aimé cette cité, nous aussi, ça tombe bien !

La visite terminée ... Nous prenons un rafraîchissement au bouiboui sur le parking . Victor se fait un copain, une courte amitié obtenue à coups de Mentos et de sourires réciproques !

Nous poursuivons notre route 15 kilomètres plus loin, à Amaicha del Valle, situé à 2000 mètres d’altitude au fond d’une vallée. 

Le repas de midi (à 14 heures 30) sera rapide... entre les mouches, le chat et le chien, nous n'avons pas grand appétit... Fred teste la viande de chèvre, il préfère le bœuf !

Nous visitons le musée de la Pachamama, organisé comme une citadelle sacrée, avec un autel dédiée à la Pachamama. Le musée en lui-même est très beau, se mariant parfaitement à la nature environnante. Sasha n'a pas cessé de dire que c'était un de ses musées préfèrés. 


La Pachamama est une divinité omniprésente et très respectée en Argentine. Elle symbolise la Terre et fait encore aujourd'hui l’objet de nombreuses célébrations et offrandes. Elle protège les personnes et leur permet de vivre grâce à ses apports : eau, aliments, ... Considérée comme une divinité païenne, les colons espagnols chrétiens ont tenté de l’abolir mais en vain. Aujourd'hui, il est habituel que certaines tribus combinent le traditionnel culte à la Pachamama avec les us de la religion catholique. 

 

Dans la voiture, les garçons nous font part de leurs impressions de la journée : ils ont adoré ! ... Léon a encore beaucoup de questions ... ses deux frères dorment... on ferait bien pareil !

Temps calme entre frangins

Temps calme entre frangins

Quand Sasha se prend en photos ....Quand Sasha se prend en photos ....Quand Sasha se prend en photos ....

Quand Sasha se prend en photos ....

Lama

Lama

PachamamaPachamamaPachamama
Pachamama
Pachamama
Pachamama
Pachamama
PachamamaPachamama
Pachamama
Pachamama
Musée de la PachamamaMusée de la PachamamaMusée de la Pachamama

Musée de la Pachamama

PachamamaPachamamaPachamama
Pachamama

Commenter cet article

Séverine 29/03/2017 09:29

Léon, transformé en oreiller pour ses frangins, a l'air désespéré!!!! Lol

Christiane 28/03/2017 21:43

J'adore la tête de Léon avec ses deux frères endormis!!!!