Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Samedi 25 mars,

Quelle bonne nuit ! Un bon matelas et une bonne couette, pas toujours aussi confortable mais cela fait partie du jeu ;-)

Pour le petit déjeuner : fruits frais, scones, jus d'orange frais et confitures accompagnés de la gentillesse de la propriétaire.... Très intéressée par notre école itinérante et les facéties del chiquitito.
Avec Léon, on conjugue au présent le verbe voyager et être en Argentine et puis on introduit le verbe aller au Chili.

Le wi fi fonctionne bien ce matin. Nous en profitons pour régler notre départ au désert d'Atacama : modification de vol et de réservations d'hébergement.
Je suis super contente : le vol modifié sans frais va nous permette de rester une semaine complète sur place...2 nuits en moins à Santiago mais la ville nous attire moins, comparé à ce qui nous attend à San Pedro de A.

Au moment de quitter notre hosteria, Fred se rend compte qu'il a oublié son téléphone. Nous attendons dans la voiture : un bouc et 2 chèvres passent dans la rue; ils sautent dans le coffre ouvert d'un 4x4 ! 
Nous passons le pont, contrôle de police ... vérification des papiers... Ouf tout est en règle.
Nous nous engageons sur la petite route par laquelle nous sommes arrivés hier. Nous croisons des apiculteurs puis sommes forcés à l'arrêt : des troupeaux de chèvres et de moutons occupent le passage... On attend.

C'était le tronçon de route le plus correct. Nous voilà de nouveau sur un chemin de cailloux et de terre rouge. La Poma, ça se mérite !  ... La route 40 sur 50 km, ce n'est pas loin mais nous sommes à 40 km /heure maximum et on s'arrête souvent pour les panoramas et les scènes insolites. 
Des ânes, des cactus, de la poussière, on aime !

On n'a pas oublié de se crémer et de prendre chapeaux et lunettes de soleil ! Ici,  le soleil tape fort et nous sommes en altitude... On l'oublierait presque .... tant nous sommes entourés de sommets plus hauts les uns que les autres. 

Les formations rocheuses rouges sont un vrai régal pour nos 10 yeux. Cela ressemble à certaines images de l'ouest américain.
Parfois nous croisons une église, un cimetière, une habitation.... plus loin un homme qui fauche... mais le sentiment d'isolement est réel. La vie doit quand même être rude dans le coin.

Quand nous croisons une voiture, on aperçoit un nuage de poussière loin.... très  loin. 
Nous passons devant les volcans los gemelos. Nous ne sommes plus qu'à quelques kilomètres de La Poma, 3015 mètres d'altitude.
La route est vraiment ... défoncée ! On croise encore un troupeau de chèvres, on se sent moins seul ! Je comprends pourquoi la chèvre est à l'honneur sur les tables des restaurants. Hier, je n'ai pas testé la viande mais le nom d'un dessert m'inspirait bien... Bon je me suis un peu emballée : c'est un peu compliqué à décrire, une sorte de pâte de fromage de chèvre avec de la confiture dessus et des noix. je n'ai pas vraiment aimé.... mais Sasha et Léon se sont régalés !

La Poma... au milieu de nulle part.... en partie détruite après un tremblement de terre en 1930... reconstruite depuis.
Nous laissons les garçons jouer dans le 'parc' pendant qu'avec Fred nous allons au point touristique prendre quelques informations.  Nous récupérons un plan (très succinct). 
Le village est petit et casiment désert. Je crois que nous pourrions faire sans. Nous sommes les seuls touristes du village.
Il est 14h30. Il est l'heure de déjeuner.
Il n'y a pas de carte. On nous propose plusieurs plats...mmm... le tout dans un espagnol bien marqué et les garçons qui parlent en même temps ... On s'excuse, elle comprend, elle a 6 enfants. 
En guise d'apéritif: du maïs et du fromage de chèvre (qui ressemble un peu à de la mozzarella). 
Les humitas sont délicieuses, rien à voir avec celles servies dans les lieux plus touristiques. Elle nous explique que l'on peut les saler ou les sucrer. 
Les garçons fabriquent des bracelets en élastiques et les offrent à la petite fille de la propriétaire. 
Nous payons 350 pesos, desserts et boissons comprises.
Nous décidons de se balader dans le village et ses alentours. Par un petit chemin qui monte au cimetière, nous accédons au sommet d'une colline. ... Un peu essoufflés par la montée, nous arrivons face à el Nevado de Acay dont le sommet est enneigé. Cette montagne sacrée de 5747 mètres d'altitude garde les traces d'une culture pré colombienne. Il s'agit d'un sanctuaire de haute montagne où les incas réalisèrent des offrandes à un esprit appelé 'el apus'.

Retour à Cachi.... Nous avions prévu de ne pas nous arrêter sur le trajet.... On n'a pas pu ! La luminosité était tellement différente ....et puis cette fois ci on est du côté droit de la route ! Un héron et un renard s'invitent aussi sur notre chemin. 
Les maisons fabriquées avec cette terre rouge (briques) nous intriguent tous. Les femmes lavent le linge à l'extérieur. Les toilettes et le point d'eau sont à l'extérieur. C'est très rudimentaire. 

La vallée est tellement verte comparée à ces montagnes rouges couvertes de cactus. Le tout et son contraire en une seule photo !

Vous l'aurez compris : les vallées calchaquies nous ont offerts des panoramas époustouflants et un beau saut   dans la culture andine. Ces deux derniers jours font partie des plus belles routes que nous ayons empruntées sur la planète.

A confirmer : continuons notre voyage !

 

 

 

 

Vallées calchaquiès
Notre itineraire roadtrip - boucles Sud et Nord (13 nuits)

Notre itineraire roadtrip - boucles Sud et Nord (13 nuits)

Ânes

Ânes

Croyance

Croyance

Road

Road

Vallées calchaquiès
Beau gosse

Beau gosse

Le rouge de la terre, le bleu du ciel
Le rouge de la terre, le bleu du ciel
Le rouge de la terre, le bleu du ciel
Le rouge de la terre, le bleu du ciel

Le rouge de la terre, le bleu du ciel

Le vert des plaines

Le vert des plaines

Volcans

Volcans

LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée
LA POMA et sa montagne sacrée

LA POMA et sa montagne sacrée

Ma bande

Ma bande

Danse

Danse

Vallées calchaquiès
Lama

Lama

Commenter cet article

Bertrand 26/03/2017 18:39

Quels beaux contrastes de couleurs.. On reste émerveillé par ces beaux paysages que vous nous faites découvrir.. la poussière en moins.