Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Notre triplette globe-trotteuseSamedi 1er avril,

 

Nous avons passé la journée à Tilcara, à 15 km de notre repère. Cette petite bourgade de 4000 habitants est installée à côté de paysages splendides. 

On a commencé par se promener sur le petit marché...ils sont tellement colorés ces marchés, je les adore. Fred a fait la queue pour retirer de l'argent (c'est devenu un rituel !) .... il y avait un petit passage sur la droite, c'était le marché des locaux... aucun touriste... sauf la tribu BM... Au cours de ces 4 semaines, je me suis rendue compte qu'il y avait peu de magasins (hors alimentation) et que les argentins (en milieu rural) achetaient beaucoup sur les marchés : chaussures, vêtements, jouets, etc... le prix des empanadas n'étaient pas au même prix que ceux vendus aux touristes !

Au début, je trouvais le village plutôt touristique (enfin plus touristique que ce que nous avions rencontré jusqu'a présent) et puis nous nous sommes perdus dans ses ruelles... vers l'église, nous remontions... plus de pavés sur la route et encore moins de touristes... nous sommes rentrés dans l'église, nous étions seuls. Quelqu'un jouait de la guitare quelque part. Nous avons regardé chaque verset illustré par un petit tableau fabriqué avec des graines... cette sobriété était sincèrement émouvante... nous avons levé les yeux... un plafond en bois de cactus... quelques affiches annonçaient les festivités pour la semaine sainte. 

Nous avons suivi les conseils de notre Lonely Planet pour déjeuner dans un endroit calme et bon marché : un café libraire avec une bonne sélection musicale... chouette, nous sommes entourés de livres ! Nous déjeunons, les garçons jouent aux cartes, nous nous connectons au Wifi. 

À 15 heures, c'est rassasié, reposé et de bonne humeur que nous prenons le chemin de la Pucará, une fortification précolombienne, à 1 kilomètre 5 du centre de Tilcara. 
Nous commençons la balade dans le jardin botanique. Nous redécouvrons avec plaisir un troupeau de lamas.
La reconstruction de certaines maisons pré colombiennes plaît aux garçons qui réalisent davantage le mode de vie de cette époque. Nous apprécions la promenade parmi les pierres, murets et cactus sur les petits chemins qui mènent au sommet.
Le panorama planté de cactus cardón à perte de vue est magnifique.
Nous nous recrémons car malgré le vent, le soleil s'est installé durablement. 

En redescendant, nous croiserons des enfants pieds nus qui s'amusent à faire un barrage dans l'eau. 
Les garçons voient les vendeuses ambulantes qui proposent des tortillas au fromage, ils ont faim ! Cela fait longtemps que nous ´sautons' le goûter... il est 17 h 15... nous avons bien crapahuté, c'est ok !... nous échangeons quelques mots en espagnol avec les 2 femmes. Curieuses de savoir d'où nous venons, nous prenons plaisir à cette petite conversation de rue. 

Après avoir pris un verre, nous reprenons la route vers notre gite. La soirée sera animée par la rencontre du propriétaire des lieux, un artiste peintre français qui a trouvé dans les Andes ce qu'il ne trouvait plus en France... cela nous laisse songeurs ...

Tilcara
Tilcara
Victor dit ne jamais être fatigué, malgré une moyenne de 8 kilomètres par jour de marche ;-)

Victor dit ne jamais être fatigué, malgré une moyenne de 8 kilomètres par jour de marche ;-)

Léon a oublié une paire de lunettes de soleil, en a cassé une autre et nous venons de retrouver une paire de lunettes de vue que l'on croyait perdue !!

Léon a oublié une paire de lunettes de soleil, en a cassé une autre et nous venons de retrouver une paire de lunettes de vue que l'on croyait perdue !!

Vic en mode repos avant d'amorcer la descente

Vic en mode repos avant d'amorcer la descente

Tortillas

Tortillas

Commenter cet article