Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Dimanche 9 avril

 

Quelle journée ! 

Juan Carlos et Franco viennent nous chercher en minibus à 7 heures du matin. 
Timing parfait : nous avons réveillé les garçons à 6 h 45, nous sommes en train de lasser nos chaussures quand nous entendons un moteur devant notre hôtel. 

Nous serons finalement 11 pour l'expédition du jour. 
Fidel au poste, Victor s'endort rapidement !    
Contrairement à l'Argentine, on boucle les ceintures et notre chiquitito a droit à un  siège enfant. 

Franco, notre guide, me plait d'emblée. Il est très sympathique et attentionné. Juan Carlos, le chauffeur, est déjà sous le charme du plus petit des trois.  
Nous nous arrêtons pour les premières explications de la journée à une vingtaine de kilomètres de San Pedro de Atacama. 
Il fait froid... très froid... heureusement ce matin j'ai eu la pensée in extremis de prendre nos blousons... C'est donc en polaire et doudoune que nous admirons le lever du jour..... mais ce qui retient toute notre attention, c'est le volcan Lascar (5592 mètres).
Il fume car il est actif. Sa dernière éruption date de 2006 bien qu'en 2008 un nuage de fumée de deux kilomètres de haut s'en soit dégagé.
Sasha est très curieux car les volcans, c'est son truc ! Éruption explosive ou éruption effusive ? ... Il me parle du volcan Taupo en Nouvelle Zélande... Euh Sasha... Maman n'est pas volcanologue ! Ce soir on est bon pour une partie de défi nature special volcans ;-)
Je comprends mon petit bonhomme car le Chili est à mes yeux une terre de volcans. 
Franco nous le confirme : 2980 volcans au Chili dont 90 actifs; il n'y a pas vraiment de plan de secours avec les habitants, ils restent là...

Nous arrivons au Salar d'Atacama.  C'est magnifique. Il y a la cordillère des Andes et 
la cordillère de Sel... Elles se rejoignent en un point : nous l'apercevons au loin; c'est un point qui nous est très familier tant nous en avons parlé avec les garçons. Il s'agit du Volcan Llullaillaco, c'est à son sommet que les enfants incas sacrifiés ont été retrouvés. 

Nous révisons notre leçon de sciences naturelles : l'eau vient des neiges fondues et voyage par des rivières souterraines. La grande quantité d'eau et le fort soleil engendrent une immense évaporation et créent des "evaporatas ". Ce qui donne ce que nous avons sous les yeux... Ces phénomènes naturels sont tellement incroyables... les panoramas sont si particuliers, nous adorons !

Le Salar est un lieu où de nombreux oiseaux vivent paisiblement. Les flamands roses sont très présents même si ce n'est pas la période où il y en a le plus.... Les croiser dans un lieu si désertique avec en toile de fond les deux cordillères a quelque chose de majestueux.... Un puis deux flamands roses volent au dessus de nos têtes, pour moi c'est une première ! Eux aussi ont quelque chose de majestueux... C'est vraiment beau et très calme...

Les garçons ont trouvé des plumes de flamands roses et du sel cristallisé. Ils sont aux anges ! ... Nous les mettons dans nos poches, on verra comment les ramener plus tard !!

Juan Carlos a préparé le petit déjeuner... Avec une telle vue, il faudrait être difficile pour ne pas l'apprécier ! 
C'est très sympathique, nous sommes un petit groupe et pouvons échanger avec d'autres voyageurs. 
Nous retrouvons une jeune espagnole (25 ans ?.. et parle français) avec laquelle Sasha avait sympathisé hier. Dans le bus, Léon sera trop heureux de lui raconter nos 5 dernières semaines...
Je l'écoute... Je suis fier de lui. Je croyais qu'il n'écoutait pas toujours ou pire que parfois ça ne l'intéressait pas... Il raconte dans les moindres détails ce qu'il a vu ou ce que l'on lui a expliqué... le tremblement de terre à la Poma, le climat tropical à Igazu, la très bonne vue des lamas, les sacrifices d'enfants pour honorer les dieux, les incas ..... tous ces infimes détails de notre voyage sont autant d'étoiles qui brillent dans ses yeux.... J'en suis certaine, partir autour du monde avec nos 3 têtes brunes est la meilleure décision que nous ayons prise....  

Nous croisons des renards et des vigognes. Le cadre est idyllique pour les photos. Nous nous régalons. 
4300 mètres d'altitude... Nous découvrons une nouvelle sorte d'animal : le viscache... C'est un lapin kangourou...  

Au détour d'un virage, ouaou ! ... une vue époustouflante :  les roches magmatiques rouges avec le Salar blanc, le ciel bleu, les montagnes brunes,... C'est d'une telle beauté ... Je n'ai pas les mots pour décrire... Il n'existe pas de mots...

Ce lieu s'appelle les Pierres Rouges dûes à d'étonnantes formations rocheuses issues d'anciennes coulées volcaniques.
En un seul endroit, nous avons un atoll polynésien, les montagnes andines, les pâturages suisses, un champ magmatique auvergnat... C'est époustouflant ! Je crois que c'est l'un des endroits les plus beaux qu'il m'ait été permis de voir... J'ai le souffle coupé mais l'altitude et le vent ne sont pas les seuls responsables ...

Il fait froid...  le vent ...  Nos deux plus petits restent 10 minutes dehors et retournent au bus, ils sont contents !... Nous crapahutons sur les roches volcaniques avec Sasha mais tranquillement car nous nous essoufflons très vite à cette altitude. 

Nous continuons notre roadtrip du jour. Après une piste qui serpente à travers les steppes sauvages à plus de 4000 mètres d'altitude, deux sublimes lagunes surgissent aux pieds de volcans enneigés. Nous faisons d'abord halte à la laguna Miscanti. Le volcan Miñiques (5910 mètres) surplombe le lac.
Il était tant de manger, nous étions affamés ! La vue est belle mais le vent glacial. 
Nous irons ensuite jusqu'à la lagune Miñiques. Les Lagunas Miscanti-Miñiques se trouvent à 120 km de San Pedro de Atacama, dans la Reserva nacional Los Flamencos. 
Carlos nous propose de faire la promenade qui longe le lac. Ceux qui veulent peuvent rester dans le minibus. Léon restera (avec 3 autres personnes) et roulera devant avec le chauffeur. Il n'en faudra pas plus pour l'entendre rire d'où nous sommes :-) 

Quand nous rentrons, tout le monde dort sauf Sasha qui fabrique des scoubidous. Il en offre un à Carlos qui le met sur son porte clefs. 
Les garçons auront reçu plein d'attentions durant la journée. 

Merci Carlos pour cette journée inoubliable !

Pierres rouges

Pierres rouges

Lever du jourLever du jour

Lever du jour

Salar d'Atacama

Salar d'Atacama

VolcansVolcansVolcans
Volcans
Pierres RougesPierres Rouges

Pierres Rouges

VolcansVolcans
VolcansVolcansVolcans
VolcansVolcans
Laguna Miscanti

Laguna Miscanti

VolcansVolcansVolcans
Volcans

Notre coup de cœur

Commenter cet article

Marie-Claude 10/04/2017 08:40

Merci pour vos récits. J'adore votre façon de voyager, on voit que tout a été minutieusement préparé pour explorer les merveilles connues et moins connues de la planète. Et si vous avez besoin de tuyaux pour la Nouvelle-Zélande, n'hésitez pas à me demander.