Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Dimanche 28 mai


Pendant nos trajets, j'ai eu le temps d'établir au fur et à mesure un bilan de notre road trip néo-zélandais, 25 jours... le premier, c'est le nombre de kilomètres : 3366 !
...quasiment identique avec l'ouest canadien mais avec quelques jours de plus... nous avons privilégié les arrêts de 2 à 3 nuits ou moins de 120 km par jour (c'est une moyenne). Seules trois journées ont été vraiment de grosses journées avec 5 à 7 heures de route. 
... le second c'est le nombre de kilomètres parcourus avec nos 10 pieds : environ 140 km ! 

Les bonnes surprises :
- En réservant en juin l'année dernière, nous avons réalisé de très belles économies sur la location du camping-car... Expérience déjà prouvée lors de nos deux précédents road trips...
- Les codes de réduction dans les revues (gratuites à l'aéroport et dans les points infos touristiques) pour les spots les plus connus, 10 à 20 %
- Le musée Te Papa gratuit à Wellington 
- La fête des lumières à Wellington avec la gratuité des ateliers pour enfants
- Les food trucks installés pour certaines occasions. On peut y manger grec, égyptien, turc, thaïlandais,etc... c'est moins cher que le restau et super bon !
- Les aires de jeux avec toboggans à sensation 
- Le beau temps : seules trois journées sous la pluie
- La saison : nous avons bénéficié de très belles lumières pour faire nos photos, peu de touristes et beaucoup de liberté pour nous arrêter dormir
- L'application Campermate sans besoin de connexion. Nous l'avons essentiellement utilisée pour connaître les campings sur la route. Nous avons passé la nuit sur quelques uns de ces sites gratuits idéalement situés.  

Nos coups de cœur :
... Une nature magnifique avec de belles marches. Aucun droit d'entrée dans les parcs nationaux donc complètement gratuits :
\\ Le mont Cook et la Hooker Valley Track avec en récompense des icebergs
\\ Les Catlins, ses jolis phares blancs et sa faune sauvage facilement observable : lions de mer, phoques à fourrure, pingouins à oeils jaunes 
\\ Notre réveil sur Jack's bay, camping sauvage mémorable 
\\ Les forêts anciennes et sa faune préservée : champignons aux couleurs irréelles, fougères immenses, mousses de toutes sortes, lucioles
\\ Wanaka et ses couleurs automnales, le Rob Roy Glacier Track qui nous permet d'approcher le Glacier de très près
\\ le parc National Abel Tasman et sa 'balade' côtière (mais il faut payer le bateau taxi)
\\ les rapides d'Aratiatia
\\ La multitude d'oiseaux qui peuplent la Nouvelle-Zélande. Le petit livret acheté pour 14 dollars nous a aidé à reconnaître les volatiles. Les chants extraordinaires dès que nous tendons les oreilles... le plaisir de découvrir une nouvelle espèce à chaque balade, une vraie motivation pour les garçons...
... Des sites à visiter (payants) ludiques ou insolites et passionnants :
\\ Les studios WETA CAVES à Wellington 
\\ CADBURY WORLD à Dunedin : nous avons eu l'impression de visiter l'usine de Willy Wonka (Charlie et la chocolaterie). Elle ferme malheureusement cette fin d'année. Un nouveau musée devrait être ouvert (à l'étude) mais il n'y aura plus de visite des ateliers de production.
\\ Les couleurs de la Champagne Pool et découvrir qu'elles figurent sur la carte (fétiche) du jeu de Sasha
\\ la grotte de Ruakuri 
\\ et bien sûr Hobbiton ! 

Nos regrets :
\\  Nous avions prévu de rejoindre Kaikoura, sur la côte Ouest. Malheureusement, le tremblement de terre de ce mois de mars a abîmé la route entre Picton et Kaikoura (un trajet de 2 h). Pour rejoindre le ferry, il nous aurait fallu prendre une autre route beaucoup moins directe, plus de 6 heures.
... mais c'est aussi pour cette raison que nous avons eu le temps de nous arrêter au parc national d'Abel Tasman...
\\ Nous n'avons pas vu de kiwis. C'est la plus grosse déception de Sasha. Ce sont des animaux nocturnes en voie de disparition. Pour avoir une chance de les rencontrer, des parcs ou des réserves proposent des visites nocturnes ou à l'obscurité artificielle. À Zealandia, nous étions prêts à sauter le pas pour la balade de nuit mais l'âge minimum était 12 ans, raté pour nous ! ... les autres parcs nous paraissaient plutôt folkloriques, rien à voir avec un habitat naturel tel que le proposait Zealandia. Pour se consoler, il paraît que rares sont les néo-zélandais qui ont pu rencontrer un kiwi à l'état sauvage...
\\ La péninsule de Coromandel... il fallait faire des choix, celui-ci était un gros sacrifice... après réflexion, les plages des Catlins valaient aussi largement le coup...

Les buzz de la tribu :
\\ Une nuit ventée sur la west coast qui a secoué le CC comme un shaker et une route de corniche après Zealandia qui nous aura fait serrer des fesses 
\\ La traversée Picton-Wellington : on aurait bien aimé rester sur le pont au lieu de sucer des glaçons !
\\ C'est le début de l'hiver. Les nuits sont fraîches. Parfois, nous avions besoin du petit radiateur pour nous chauffer d'où le besoin d'être relié à l'électricité d'un camping. La nuit arrive vite, nous devions le prendre en compte dans les trajets en camping-car et les balades
\\ Pendant plusieurs jours, nous nous sommes chauffés au gaz la nuit. Lorsque nous avons lu le manuel d'explications du CC pour un voyant qui s'allumait, nous avons appris qu'il ne fallait pas laisser le gaz allumé la nuit, oups !

Nous avons aimé la Nouvelle-Zélande pour la diversité de ses paysages : glaciers, fjords, montagnes, forêts subtropicales, plages sauvages, collines, lacs, volcans... on peut passer d'un pic enneigé à une plage de sable doré sans même s'en rendre compte ...
... mais ce que nous avons le plus apprécié c'est toute cette vie sauvage... elle aura laissé une pierre à côté de chacun de nos pas...  voir un lion de mer surfer sur une vague, observer des bébés phoques jouer dans un bassin naturel, être surpris par les 'chants' des pingouins, les voir sortir de l'eau sur le ventre, approcher des Tui et des Kaka... tous ces moments n'ont pas de prix !
Idem pour les balades en forêt où certaines essences d'arbres ne devraient même pas pousser sous un tel climat, où la Nouvelle-Zélande garde des traces intacts de son passé, où l'on découvre de petits trésors qui pourraient passer pour un fruit de notre imagination.

...  ce sont toutes ces petites choses que nous emmèneront avec nous demain....

 

Bye bye Nouvelle-Zélande !

Commenter cet article