Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Lundi 8 mai

 

Nous quittons le camping plus tard que prévu... la faute à une soirée prolongée sur la suite de notre itinéraire, une école itinérante un peu compliquée avec Léon en ce moment et des nuits très bonnes malgré le froid extérieur qui frôle les 0 degré la nuit... 
Nous sommes en hiver... on pourrait l'oublier mais les magnifiques couleurs automnales, la brume et le froid sont bien installés... Nous ne prenons pas le risque de conduire de nuit même si la conduite à gauche ne pose pas de problème à Fred. La brume se lève en fin de journée, cela apporte d'autant plus de beauté aux paysages... nous nous régalons pour les photos !
Heureusement, pour le moment nous avons le beau temps et les températures diurnes sont entre 10 et 14 degrés.

Nous avons 2 h 30 de route pour rejoindre notre prochaine étape : les Moeraki Boulders. Nous avons réservé un camping tout proche du point de vue et resterons deux nuits... pour la suite on ne sait pas encore...

Comme depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande, nous commençons la journée sous une nappe brumeuse, puis le soleil s'impose et laisse place à de magnifiques panoramas... ce sont les montagnes, les plaines, les arbres aux feuilles jaunes ou rouges qui accompagnent notre trajet... deux barrages gigantesques... des troupeaux de moutons... 
Nous apercevons la mer, elle nous avait manqué ! 
Arrivés à Oamuru, nous faisons une courte halte pour quelques courses rapides... 30 minutes de route...
Les Moeraki Boulders se visitent à marée basse où elles se dévoilent complètement. Nous vérifions (merci le wifi dans le camping car !), elle sera à 19 heures 45... on est en avance, il est 14 heures 30 mais nous n'avons pas mangé... à côté de la plage, nous installons notre campement pour le pique-nique... nous passons un très bon moment à siroter des boissons chaudes et à regarder le spectacle improvisé des garçons : le diabolo est de sortie !... 
La plage est magnifique...et couverte de coquillages, ce qui, bien sûr, est une grande source d'amusement pour les garçons... après les pierres, nous sommes bons pour repartir avec des coquillages ! ... 

...Comment décrire ces gros rochers sphériques et mystérieux qui sont éparpillés sur le sable ?

L'imagination débordante de la tribu fonctionne à vive allure face à de telles formes : pour Léon des boulettes de viande géantes, pour Victor des œufs de dinosaures, pour Sasha des bombes volcaniques ! ... avec Fred, nous sommes un peu moins imaginatifs : elles sont liées à l'érosion de millions d'années dans le sable, après avoir été formées à partir de sédiments de fonds marins. 
Ces billes géantes sont très photogéniques... elles sont aussi un formidable terrain de jeu pour notre triplette... nous nous amusons à grimper dessus... bien sûr Léon se démarque... il grimpe, saute et... tombe dans l'eau ! ... 

Nous nous demandons comment la nature peut sculpter des formes géométriques aussi parfaites. Certaines semblent recouvertes d'écailles, d'autres sont fendues et dévoilent un cœur couleur miel... Le coucher de soleil avec ses lumières changeantes subliment les lieux...

L'escapade avec ses formes insolites était vraiment très chouette. Quelles surprises nous réserve demain ?

Camping car life
Camping car life
Camping car life

Camping car life

Œufs de dinosaures Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures Œufs de dinosaures Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures
Œufs de dinosaures Œufs de dinosaures

Commenter cet article