Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Arrivés à Sydney pour une semaine, voici le bilan de notre road trip dans le désert Australien

 Adélaïde à Darwin : 5356 kilomètres en 24 nuits (2 en hôtels-22 en camping-car)

Nous n'avions pas franchement préparé nos étapes... du moins pas comme d'habitude lorsque nous nous engageons sur des routes inconnues. Nous savions quel était le point de départ et quel serait le point d'arrivée. Il n'y a qu'une route mais quelques possibilités de détours. Nous n'avions pas de 4x4, cela supprimait des options. 

Nous voyageons avec 3 petits aventuriers, cela ne nous a pas paru être un frein pour cet itinéraire; ils ont plutôt été moteur dans nos choix. 
La vie en camping-car... avec la Nouvelle-Zélande, on compte presque 7 semaines de vie très rapprochée... coller-serrer ?... pas toujours évident mais finalement ça s'est super bien passé... les garçons ont assuré un max ! Aucun meurtre d'enfant à déplorer :-)
Pour l'anecdote, hier nous prenons possession de notre chambre dans un appart hôtel loué pour la nuit à Darwin... nous avons l'impression de découvrir le sapin un matin de Noël.. "ouuuah...! C'est génial !" "Une baignoire !""une machine à laver !", "deux chambres !" "Un canapé !" "c'est grand !"....je vous laisse relier le cadeau à la bonne personne ;-) nous savourons ce confort : pour l'occasion nous lançons une machine à laver avec les vêtements du jour, Sasha et Léon prennent un bain, nous ouvrons une bouteille de vin devant un match de rugby... 

Le road trip en lui même.... c'était la bonne période au niveau climat. Des températures agréables, pas de serpent sur notre chemin et très peu de moustiques et mouches au final .... de nombreux chemins empruntés sont fermés lors des semaine les plus chaudes (janvier-février) ou avec un accès fortement restreint (fermeture après 11 heures). L'Australie offre de nombreuses possibilités de roadtrip, à étudier en fonction de la période du voyage...

Pourquoi avons-nous choisi CET itineraire ? 
Lorsque l'on sait que l'Australie rurale et désertique couvre 90% du continent, il nous semblait difficile de faire l'impasse sur cet aspect du pays. Les mots qui me viennent à l'esprit : authenticité et nature. 
C'était aussi un rêve de gamin. Celui de Fred. "C'est l'Australie comme je l'imaginais !" 

*****************************************************
Nos coups de cœur sont nombreux mais nous avons sélectionné ceux qui ont recueilli le plus de "wahou" ou de " c'est trop génial"... ceux qui nous ont ébahis... ceux qui nous ont émus...

- FLINDERS RANGES NATIONAL PARK avec Wilpena Pound.... dire qu'au départ nous avions fait l'impasse sur ce petit bout de carte ! Nous avons choisi le seul camping situé aux pieds du célèbre massif et n'avons pas regretté notre choix : de grands emplacements, possibilité de faire un feu,  dans une magnifique forêt sauvage peuplée d'émeus, de kangourous, de cacatoès et d'autres oiseaux aux chants incroyables. La route pour rejoindre le site était déjà exceptionnelle par ses animaux sauvages. Nous avons vu des centaines de kangourous en même temps... photos à l'appui ! ... au même titre que KAKADU NP, la faune est observable sans chercher... à quelques mètres de nos pas... de nombreux circuits jalonnent le parc, de tous niveaux; nous n'avons pas choisi le plus facile mais la vue était fantastique. Le vol au-dessus de Wilpena Pound est un gros coup de cœur ! 

- KATA TJUTA (monts Olga) à 35 kilomètres du célèbre Ayers Rock. Nous n'en avions jamais entendu parler... et pourtant les australiens rencontrés (qui ont visité les deux sites) sont unanimes : c'est plus beau qu'Uluru !... bien sûr nous partageons !! Nous avions gardé une journée pour emprunter la valley of the wind et découvrir les 31 dômes rouges. La balade est plus difficile qu'Uluru (peut être moins longue) mais plus spectaculaire ... j'ai hâte de découvrir les photos lorsque nous serons en France... J'aurai deux conseils : le premier, ne pas observer le coucher du soleil d'Uluru sur le parking prévu à cet effet; il y a trop de monde !... pousser un peu plus loin jusqu'à Talinguru Nyakunytjaru et enfin seuls, nous pouvons apprécier les magnifiques couleurs (oui oui ! parce que nous étions vraiment seuls sur une plateforme !!)... le deuxième conseil : si vous n'avez qu'une journée pour visiter Uluru-kata Tjuta National Park, il n'est pas indispensable de réaliser le circuit autour d'Uluru, c'est long et parfois un peu monotone... préférez les quelques points de vue et filez aux Monts Olga (Kata Tjuta), vous ne le regretterez pas !

- KINGS CANYON : géant ! splendide !... Encore un détour de plusieurs centaines de kilomètres mais qui valait le déplacement... mais le vrai coup de cœur c'est le trou d'eau au fond du canyon appelé Garden of Éden... asseyez-vous, contemplez et écoutez... vous aurez l'impression d'être seuls au monde. Si comme nous, vous avez de la chance, vous serez seulement dérangés par les Fairy Martins... Nous avions réservé dans le camping le plus proche de Kings Canyon (à 7 km); nous avons eu la (mal ?) chance de voir des dingos de très près.

- DALY WATERS : un pub authentique en plein désert. Tous les soirs, un "concert" est donné avec soirée barbecue. C'est l'occasion d'un bon bain dans la culture australienne ! Nous avons passé une superbe soirée entourée de rires, de chansons et de bonne humeur. Pour profiter davantage de l'expérience, nous avons choisi un emplacement sans électricité sur le camping à côté du pub... pas cher et efficace quand on rentre après la soirée ;-) pour info. : aucune réservation possible et à 16 h 45 nous avons eu le dernier emplacement disponible !

- KATHERINE GORGE NATIONAL PARK : nous n'avons pas loué de kayak (avec 3 enfants et des crocodiles, bof...), nous n'avons pas pris le bateau (trop cher), nous avons préféré nos 10 pieds. Nous n'aurons vu que 2 des 11 gorges mais sommes revenus avec des images plein la tête. Une mention spéciale au NORTHERN ROCKHOLE, une piscine naturelle verte émeraude alimentée par une cascade qui disparaît totalement pendant la saison sèche ( lorsque nous y étions, il y avait encore un beau filet d'eau), magnifique et magique !  Nous avons eu chaud et pourtant nous sommes partis à 9 heures. Si c'était à refaire : on partirait plus tôt ! Le camping était au départ de tous les circuits de marche. Nous avons apprécié la piscine, le menu du soir avec buffet et les visites de wallabys sauvages jusqu'à notre camping-car. Seul bémol : il est cher. 

- KAKADU NATIONAL PARK pour la YELLOW WATER CRUISE ... le pays des crocodiles mais aussi des oiseaux. Nous nous sommes régalés avec cette faune incroyable. Nous n'avions jamais vu autant d'espèces d'oiseaux dans un même lieu. Les crocodiles sont un peu partout mais nous avons préféré l'excursion d'hier pour le côté sensationnel de ces grosses créatures ;-) UBIR pour ses peintures rupestres aborigènes incroyablement bien conservées et pour son panorama à couper le souffle... un 360 degrés qui côtoie les plus beaux panoramas de notre tour du monde... 

- J'ajouterai deux coups de cœur spécial graine d'aventuriers : le REPTILE CENTER à Alice Springs où nous pouvons porter plein de petits animaux insolites : serpent, iguane, etc... et la SPECTACULAR CROCODILE CRUISE sur la rivière Adélaïde (45 minutes de notre station de location à Darwin), un très bel aperçu de la puissance de ces énormes créatures...

***********************************************************
Les inattendus...  ce qui nous a touchés en plein cœur... des plus petits et des plus grands...

- les couchers de soleil sont grandioses. Il y a tellement d'occasion de les observer sans même les prévoir. 
- Les nuits étoilées : le désert est top ! ...marcher en regardant le ciel est à éviter , hein Victor ?
- Les sons du didgeridoo lors de notre après- midi avec un aborigène 
- De belles rencontres avec les australiens : les deux belles soirées autour du feu et/ou d'une/des bières... les discussions, la rencontre de deux modes de vie différents, les sourires et les accolades au moment de se quitter...
- les animaux sauvages... kangourous, wallaby, émeus, chauve-souris, crocodiles, aigles, perroquets, dingos, etc.... les explosions de surprise et de joie dans le camping-car n'étaient pas toujours sans faire quelques frayeurs à notre chauffeur ! Les marches nous ont aussi permis de découvrir de belles scènes du monde animal, loin de ce que nous pouvons observer en Europe et loin des parcs animaliers où sont gardés les animaux en captivité. Quel beau souvenir nous allons garder des oiseaux australiens ! 
- Les "orphelinats" pour bébés kangourous/wallabys. Une action complètement basée sur le volontariat et sans droit d'entrée pour les rencontrer (à Coober Pedy et au Cultural Center de Katherine)

**********************************************************
Pour ce qui a moins fonctionné, je n'ai pas trop envie de m'étendre car cela n'a pas été très grave :
- Deux erreurs dans les réservations de camping dont nous n'étions pas responsables. L'un nous a surclassé, l'autre pas....
- L'application MAPSME nous a parfois induits en erreur en calculant les plus courts itinéraires sans prendre en compte l'état de la route... et bien oui ! En camping-car, nous évitons les pistes de 100 km ! (Interdite par toutes les stations de location)

Bilan de notre road trip australien

Commenter cet article

Bertrand 24/06/2017 09:10

J aurais jurer que la machine à laver etait pour Fred...