Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Samedi 10 juin


Hier matin, nous avons laissé Uluru-Kata Tjuta derrière nous pour un autre Parc National, plus sauvage, plus isolé et moins fréquenté : Watarrka National Park.
Il est surtout connu pour son spectaculaire Kings Canyon qui vaut bien nos 400 kilomètres (aller-retour) de détour entre Uluru et Alice Springs. 
Kings Canyon serait pour les australiens ce qu'est le Grand Canyon pour les américains.

Nos mettrons 4 heures pour rejoindre le resort qui abrite le camping, la station essence et un bar/restaurant... on est dans désert... il n'y a pas de villages, de maisons ... 
Notre arrivée en milieu d'après- midi nous permettra d'écrire quelques cartes, de profiter de l'aire de jeux pour les garçons et de faire un barbecue.
Nous nous rendrons vite compte que les arbres sont habités par de nombreux oiseaux dont de magnifiques perroquets blancs et roses.

Ce matin, comme tous les matins, il fait frais mais le soleil est toujours au rendez-vous. Nous prenons le petit déjeuner dehors... l'école du désert aussi...
Au moment de ranger les cahiers dans le sac, nous sommes surpris par un dingo qui vole agilement notre sac poubelle. Fred venait de le déposer devant la porte du camping-car pour le jeter. Je faisais l'école aux garçons et je ne l'ai pas vu arriver ! 
Pourtant nous faisions attention depuis hier; de nombreux panneaux dans le camping informaient sur la présence de ces chiens sauvages, l'un d'entre eux rodait déjà dans le secteur hier soir. Heureusement il n'était pas agressif !

Nous roulons les 8 kilomètres qui nous séparent de Kings Canyon... nous faisons le choix de suivre le sentier balisé qui emmène au sommet des falaises, la RIM WALK; elle est plus difficile et plus sportive que celle qui permet de rester au fond du Canyon mais elle est plus spectaculaire. Comme toujours, nous serons récompensés par nos efforts...
Le plus difficile est l'ascension du niveau 0 (parking) au haut de la falaise par des marches taillées dans les rochers. Cette ascension du départ est raide et éprouvante mais rapidement un paysage somptueux se dévoile... le Canyon rouge d'un côté, le désert gris vert de l'autre...
Nous découvrons une roche à l'aspect 1000 feuilles et un sable si doux et rouge que nous ne pouvons nous empêcher de ramener un échantillon. 
Les formations rocheuses sont splendides et nous nous amusons à les photographier avec nos 3 modèles du jour.
Bientôt nous arrivons au bord de l'amphithéâtre, le canyon se révèle dans toute sa splendeur. De chaque côté s'élèvent des falaises absolument verticales, comme taillées dans le rocher au laser. Il faut faire attention car aucune protection au bord du gouffre ! 

Il faut imaginer les lieux il y a 400 millions d'années; le paysage était fait de dunes de sable. Il y avait également des lits de rivières et des lacs dont la roche garde encore les traces. Nous les avons photographiées. 

Après une pause déjeuner, nous descendons à l'endroit appelé "jardin d'Éden". La végétation luxuriante contraste avec cet univers minéral. L'eau des pluies a donné vie aux arbres et aux plantes. 
Nous découvrons un trou d'eau permanent et deux nouvelles espèces d'oiseaux : Spinifex Pigeon et Fairy Martins; les premiers ne sont pas craintifs et nous parvenons à les approcher de près, les seconds nous offrent un magnifique spectacle alors qu'ils barbotent dans l'eau. 
Les garçons ont compris l'importance d'être calme et silencieux pour observer les oiseaux. 
Nous resterons ainsi assis pendant une demie heure, dans le silence et seuls au monde, le bonheur !

De retour au sommet de l'amphithéâtre, nous découvrons un plateau parsemé de dômes de grès rouge feuilleté. Ces formations rocheuses, semblables aux ruines d'une forteresse, ont été baptisées " lost city" (la citée oubliée). 
Un peu plus loin... la vue sur les falaises de près de 300 mètres de haut, striée de bandes horizontales, est spectaculaire. Nous gardons une distance de sécurité pour prendre les photos tout en surveillant les garçons pour qu'ils ne s'approchent pas.
... le vent souffle et le gouffre est impressionnant.

Nous n'aurons pas rencontré d'Euros (kangourous de montagne) ou de black-footed-rock wallaby (wallaby à pattes noires) mais nous savons qu'ils existent et vivent dans les alentours !

Ce soir, en rentrant, nous aurons la mauvaise surprise de découvrir que notre emplacement est occupé. Après vérification, il s'avère que la réception a fait une erreur de réservation. Du coup, nous sommes surclassés avec un emplacement de luxe, sanitaires individuels et vue sur le Parc National ! Whatelse ?

Ecole du désert - camping-car life

Ecole du désert - camping-car life

Kings Canyon Kings Canyon
Kings Canyon
Kings Canyon Kings Canyon
Kings Canyon
Kings Canyon
Nos 3 modèles
Nos 3 modèles
Nos 3 modèles
Nos 3 modèles

Nos 3 modèles

Curiosités naturelles Curiosités naturelles

Curiosités naturelles

Kings Canyon
Kings Canyon Kings Canyon
Kings Canyon
Kings Canyon Kings Canyon
Kings Canyon
Kings Canyon
Kings Canyon
Kings Canyon Kings Canyon
Kings Canyon
Kings Canyon
Kings Canyon Kings Canyon
Kings Canyon
Traces du passé
Traces du passé

Traces du passé

Kings Canyon
Kings Canyon
Spinifex pigeonSpinifex pigeon
Spinifex pigeonSpinifex pigeon

Spinifex pigeon

Kings Canyon
Sound of silence

Sound of silence

Jardin d'ÉdenJardin d'Éden
Jardin d'Éden

Jardin d'Éden

Fleurs du désert Fleurs du désert

Fleurs du désert

Lost city

Lost city

Photographe de l'extrême

Photographe de l'extrême

Kings Canyon
Kings Canyon

Commenter cet article