Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Jeudi 13 juillet

 

 

Léon arrive dans notre chambre à 4 heures 15, il a froid et voudrait une couverture... c'est à dire qu'il n'y a pas de draps... à la limite il ne vaut mieux pas.

Du coup, nous sommes réveillés et prêts à faire feu lorsque le réveil sonne à 5 heures 25. Je retrouve mon Léon couché à même le matelas avec le drap housse sur lui... je l'ai dit hier : on ne se focalise pas sur la propreté ! 

 

Toujours sous le charme de la fabuleuse rencontre de la veille, nous ouvrons la porte... notre première image du matin... un peu comme celle du dessin-animé Tarzan lorsque les singes se retrouvent sur le campement désert de Jane... une petite colonie de macaques courre dans tous les sens. Le campement est encore endormi, nous sommes les premiers dehors, quelle fut notre surprise de tomber sur un tel spectacle ! ... nous ne nous lassons pas de les regarder... ils sont sauvages et ne s'approchent pas mais nous pouvons les observer silencieusement... femelle avec son petit, chapardeur d'épis de maïs, un autre qui vérifie les détritus laissés derrière la cuisine... j'en aperçois un qui saute de toit en toit... elles sont drôlement agiles ces petites bêtes !

Ces premières images matinales nous donnent la pêche pour le reste de la journée... rire de si bonne heure c'est bon pour le moral !

 

À 6 h 15, nous retrouvons notre Ranger. Il nous confie un petit seau avec une dizaine de bébés tortues. Nous ne les imaginions pas aussi petites. Quel privilège de tenir ces minuscules créatures âgées de 3 à 7 jours !

Elles agitent leurs petites nageoires lorsque nous les prenons dans nos mains. Aujourd’hui est un grand jour pour elles : nous les relâchons dans le grand bleu... La ligne de départ est tracée dans le sable, chacun prend ses tortues, pas question de faire de jaloux ! 

Elles battent des nageoires de toutes leurs minuscules forces; nous admirons leur danse pour atteindre l’eau. Elles sont parfois balayées par les vagues puissantes mais elles finissent toutes par rejoindre la mer. Ce n’est que le début de leur périple puisque une tortue sur mille atteindra l’âge adulte. 

 

La plage est magnifique, complètement sauvage. Nous la découvrons enfin, la veille, la lune nous avait seulement permis d'entrevoir où nous posions les pieds. 

La jungle et l'océan réunis. Quelques minutes après avoir lâché nos petites tortues, un aigle apparaît de derrière un cocotier. Il survole la mer, tournoie et plonge. Le balai durera une quinzaine de minutes. Il s'agirait d'un couple d'aigles. Le lâcher de tortues a lieu tôt car ensuite les aigles sont beaucoup plus nombreux... les garçons scrutent le ciel et ont peur pour les attendrissants bébés qu'ils tenaient dans leurs mains quelques minutes plus tôt... ils comprennent la chaîne alimentaire mais la vivre avec ses propres yeux reste un peu effrayant parfois...

Nous quittons quand même la plage heureux, après cette belle expérience.

 

Notre vie indonésienne continue avec un petit-déjeuner local : riz, œufs au plat,  nouilles sautées, beignets de maïs, de pommes de terre, café et thé. Les garçons dévorent. 

La pluie s'est intensifiée, nous sommes passés à de vraies averses tropicales. Nous pensons à la route pour sortir de la jungle, ça va être épic !

Nous retrouvons Menluk et Pendi au petit-déjeuner. Nous leur montrons les photos et vidéos de la veille sur la tablette; à voir leurs rires, ils sont super contents ! Je ne suis pas certaine qu'ils aient l'habitude de se voir en vidéo. Ils appellent même d'autres personnes en cuisine pour regarder. 

 

Nous fermons nos sacs en 5 minutes qui sont chargés (et bâchés) sous une pluie torrentielle. À 9 heures, nous quittons notre refuge... devant nous, un autre 4x4 avec 4 jeunes français... partir à deux véhicules est plutôt rassurant compte-tenu de l'isolement et de l'état de la route qui a dû empiré...

Effectivement, les rivières sont montées et le courant s'est intensifié. Nous rions beaucoup car nos deux copains sont toujours de bonne d'humeur. Nous nous serrons les coudes, nous sommes dans la même galère ! Nous nous amusons même à compter les points pour les passages difficiles. L'eau goutte par le joint des fenêtres mais c'est l'aventure avec un grand A !

Nous continuons de rire même quand l'eau rentre dans le véhicule... ce coup-ci, l'eau était à mi portière. Seuls les pieds sont mouillés, nous montons tant bien que mal nos sacs à dos sur les banquettes. Finalement le passage dans la plus grande rivière n'était qu'une formalité... j'essaierai de mettre des vidéos.

 

La jungle, ses grandes feuilles, la brume matinale, les filets d'eau transformés en cascade... un transport local : un radeau en bambou... c'est magnifique même avec l'absence de soleil...

Nous arrivons dans un petit village de pêcheurs. Les enfants jouent avec des pétards, d'autres avec un cerf-volant. 

Nous embarquons sur une bateau traditionnel de pêche. Il y a pas mal de vagues, nous serons trempés !

Nous accostons sur une magnifique plage entourée de falaises et longée par la jungle. L'endroit s'appelle Green Bay. Nous avons l'impression d'être sur une ile de kho Lhanta. 

Nous avons repéré une cascade sur notre gauche. Manluk se propose de garder notre sac, en cas de vol... je suis surprise : des vols ici !... 

Cette petite cascade dont l'eau coule jusqu'à la mer... couleur émeraude .... est vraiment très jolie. Les garçons ne mettent pas longtemps à se trouver une occupation avec la construction d'un barrage. 

Nous comprenons pourquoi notre sac était sous surveillance. Un gros singe pas très sympa a commencé à fouiller dans nos affaires. Manluk l'a effrayé en lui jetant du sable, le voleur a montré ses dents et s'est enfui... 

 

Lorsque nous reprenons la route, nous sommes mouillés mais il n'est pas possible de    récupérer nos vêtements secs sur le toit de la voiture. 

Croyant voir des champignons, je fais arrêter la voiture (nous avons prévu un Champi book à notre retour) mais il s'agissait de demies écorces de noix de coco retournées et posées aux pieds des arbres. Nous découvrons alors comment la sève des gommiers est récupérée quotidiennement pour fabriquer du caoutchouc. Une petite incision est réalisée tous les jours, la sève coule par une sorte de canule jusque dans les coupelles. Léon récupère un peu de cette gomme pour la ramener en France et en profite pour se mouiller les pieds dans le fossé.

 

Pendi et Menluk proposent de nous arrêter chez une famille qui fabrique du sucre de noix de coco. C'est sur la route. Une super découverte ! Nous goûtons le sucre solidifié de couleur brune. Nous avons testé cet ingrédient lors de notre cours de cuisine à Ubud. 

Comme à chaque fois, nous sommes merveilleusement bien accueillis par les indonésiens. 

Pendant que Léon s'intéresse à un énorme escargot, un genre de gros bigorneau de la jungle, on nous propose des morceaux de noix de coco. Je récupère discrètement (mais in extremis !) le morceau donné à Sasha car j'ai vu le seau dans lequel avait été nettoyée la chaire blanche... je le laverai avec de l'eau en bouteille laissée dans la voiture...

 

Notre dernier arrêt aura lieu à Red Island. Une belle plage où il est possible de se baigner et de surfer. Nous déjeunons local avec du poisson grillé et du poulet frit. 

 

Ce soir, nous sommes attristés car nous faisons nos adieux à Menluk. Il ne devait être que notre guide pour l'ascension du Kawah Ijen mais il nous a suivis pour le plaisir dans notre aventure dans la jungle. Attentionné et attentif, les garçons ont adoré sa compagnie. Un jeune homme bosseur et au grand cœur. Sasha ronchonne : "à chaque fois c'est pareil, quand on aime bien quelqu'un, on part...". Victor ne nous le dira pas clairement mais il fera la tête pendant toute la journée suivante. 

 

Vendredi 14 juillet 

 

Nous apprenons qu'il n'est plus possible de rejoindre la plage de Sukamadi. Il a trop plu. Nous avons eu de la chance. 

... 6 heures de route pour rejoindre la région du Bromo... avec nos vêtements en train de sécher dans la voiture... impossible de faire une lessive, nous avons lavé notre linge à la main mais il fait tant humide qu'il ne sèche pas... et nous n'avons plus grand chose de propre dans le sac...grrr 

Cette nuit, nous partons voir en vrai l'une des cartes favorites du jeu Défi Nature de Sasha... réveil à quelle heure ? 2 heures je crois... 

 

Plage de Sukamadi - Tortues

JungleJungle
JungleJungle
JungleJungle
Jungle
JungleJungleJungle
Jungle
Jungle
JungleJungle
Jungle
Jungle
Jungle
Œuf de tortue

Œuf de tortue

Petit déjeuner local aprés le lâcher de tortues...Petit déjeuner local aprés le lâcher de tortues...
Petit déjeuner local aprés le lâcher de tortues...Petit déjeuner local aprés le lâcher de tortues...

Petit déjeuner local aprés le lâcher de tortues...

Notre aventure dans la jungle

Jungle
JungleJungle
JungleJungle
Jungle
Jungle
Jungle
Jungle

Village traditionnel de pêcheurs 

Jungle
JungleJungle
JungleJungle
Jungle
JungleJungle
Jungle
Jungle
Jungle
JungleJungle
JungleJungle
Nettoyage des pieds avec les moyens du bord...

Nettoyage des pieds avec les moyens du bord...

Nous rejoignons en bateau Green Bay, une magnifique plage de sable blanc aux eaux vertes émeraude

Nous rejoignons en bateau Green Bay, une magnifique plage de sable blanc aux eaux vertes émeraude

Jungle
JungleJungle
JungleJungle
Nos 3 aventuriers

Nos 3 aventuriers

JungleJungle
JungleJungle
JungleJungle
Jungle

Cultures et vie rurale 

JungleJungleJungle
Jungle
JungleJungle
JungleJungle
Jungle
JungleJungle
JungleJungle

Red Island

Pause dejeuner et sieste

Pause dejeuner et sieste

Jungle
Jungle
Jungle
JungleJungle
Jungle

Commenter cet article