Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Dimanche 9 juillet 

 

Nous avions prévu d'assister à l'un des spectacles de danse sur Ubud. Restait à choisir quel style de danse ... Après réflexion et beaucoup d'hésitation avec la Kecak dance, nous optons pour la legong dance avec la troupe renommée Gunung Sari.

 

Qu'est-ce que la Legong dance ?

Elle est caractérisée par les gestes précis des danseuses. Toute leur expression passe par les yeux, les mains et les doigts, sans cesse en mouvement.

Elle dansent au rythme d'un orcheste, appelé Gamelan, généralement composé de percussions (comme les gongs) et de flûtes.

 

Nous arrivons un peu à l'avance, ce qui nous permet de choisir nos places, au premier rang s'il vous plaît ! ... Puis repartons faire quelques courses au supermarché. 

La scène s'anime à partir de 19 h 40. L'orchestre nous surprend. Que des percussions sans partitions ! .... et des sons que nous n'avons pas l'habitude d'entendre en Europe... Nos yeux brillent de surprise et de plaisir. Nous découvrons enfin ceux qui se cachent  derrière les musiques qui retentissent dans les temples... 

Tout est harmonieux et envoûtant... le décor, un temple magnifique... 

Première entrée sur scène : un guerrier dont la représentation poétique et colorée ne laisse pas de doutes sur le peuple pacifiste que sont les balinais.

 

Dès le début des premiers notes, nous avons les yeux émerveillés, quand les danseuses arrivent, nous sommes littéralement scotchés. Les jeux de regard. Les mouvements des doigts. Les pieds. La grâce. La magie d'un spectacle.

Notre triplette est clairement autant ébahie que nous. Les costumes sont magnifiques et les danseuses vraiment très belles. Je pense à ma nénette qui aurait adoré le spectacle. 

Lorsque Barong (l'une des plus importantes figures de la mythologie balinaise) arrive, Victor est captivé. C'est une créature qui représente le bien. Je comprends maintenant tous les masques accrochés aux murs et à vendre dans les marchés. Je saisis l'importance de ce personnage avec ses nombreuses représentations dans les temples. 

..........

 

Ce matin, nous quittons la villa à 9 heures. 

Nous commençons par l'école en révisant la conjugaison et les tables de multiplication dans la voiture. Le chauffeur nous écoute, il dit que c'est comme une chanson et les balinais aiment la musique... 

Nous avons prévu de visiter le Bratan Temple et les rizières de Jatiluwih. Sur le chemin, nous faisons une pause aux cascades de Tegenungan. Il a beaucoup plu ces derniers jours donc le débit de l'eau est important. En reprenant notre taxi, le chauffeur s'embourbe dans la boue... Pas de problème ! Les autres chauffeurs arrivent pour aider à pousser. 

 

Notre chauffeur nous arrête dans un temple non prévu, celui de BATUAN. Il s'avère que ce sera l'un de nos préférés. Il est très vieux et nous le trouvons magnifiquement conservé.

Notre chauffeur est très attentionné, il met des fleurs sur les oreilles des garçons. Il nous explique que les garçons portent les fleurs sur l'oreille gauche et les filles à droite. 

 

Nous traversons des villages spécialisés dans un art. Ils sont organisés comme au Sri Lanka, le bois, la peinture, etc ... 

Nous découvrons d'abord le travail du bois. Les artisans ne disposent pas d'outils élaborés (25 au total) mais leur travail est d'une telle finesse que nous nous laissons tenter par une visite de la galerie. Les statues sont fabriquées dans différents bois. : acajou, ébène, etc... 

 

Place à la peinture ! Nous visitons deux galeries, l'une assez chère et l'autre beaucoup plus abordable car il s'agit d'une coopérative d'artistes. Il y en a pour tous les goûts et tous les porte-monnaies...même pour celui de backpacker ,-) nous aurons encore un colis à envoyer, ah ! ah ! Nous avons quand même réussi à faire baisser le prix de 46 %... comme on nous a dit, "nous croyons au karma; si vous êtes heureux, nous sommes heureux." ... 

 

Nous continuons sur la même note joyeuse pour le déjeuner... dans un superbe restaurant avec vue sur rizière.

Le plus sympa : être assis sur le sol d'un petit abri individuel au dessus du bassin. Les garçons ont adoré s'assoir au bord de l'eau pour donner à manger aux poissons. 

 

Nous avons mis deux heures pour rejoindre le temple de PURA ULUM DANU BERATAN. Il y avait beaucoup de trafic et la pluie n'aidait pas. 

Le temple semble flotter sur l'eau. C'est très beau.  

 

En route, Fred achète des fraises et des chips aux choux ( une feuille trempée dans je ne sais quoi mais qui lui donne un aspect de chips... Nous sommes joueurs : nous goûtons, c'est super bon !)

 

Ah ! Les rizières en terrasses de Jatiluwih ! Quel spectacle magnifique ! 

Ce sera notre dernière étape de la journée, la cerise sur le gâteau. Classées au patrimoine mondial de l'UNESCO, elles forment un panorama unique. 

Les cultivateurs travaillent avec des motoculteurs à faire pâlir celui de Tante Jeanne ! 

Il y a aussi des vaches dans quelques abris. Elles servent à labourer les rizières. Nous croisons de nombreux balinais en scooters revenant des rizières. 

Nous prenons le chemin qui permet de réaliser une balade de 10 kilomètres dans ce paysage splendide. Nous n'en ferons qu'une petite partie car nous assistons au coucher du soleil, très beau !

Nous empruntons un minuscule chemin qui descend au bord d'une rivière et découvrons un petit temple caché. Un vrai cadeau. 

Au loin, nous entendons de la musique. Elle nous rappelle les notes jouées la veille.  Une cérémonie dans un temple éloigné. 

 

Réflexion du soir de notre bonhomme : Sasha trouve les balinais très gentils et se demande pourquoi en France, les gens ne sont pas aussi gentils. Qui a la réponse ?

 
La danse de la pluie
La danse de la pluie La danse de la pluie
La danse de la pluie La danse de la pluie
Baris- danse du jeune soldat qui exprime la passion et la quiétude
Baris- danse du jeune soldat qui exprime la passion et la quiétude Baris- danse du jeune soldat qui exprime la passion et la quiétude

Baris- danse du jeune soldat qui exprime la passion et la quiétude

C'est bien un homme ! Il danse en imitation des femmes et joue du trompong
C'est bien un homme ! Il danse en imitation des femmes et joue du trompong C'est bien un homme ! Il danse en imitation des femmes et joue du trompong

C'est bien un homme ! Il danse en imitation des femmes et joue du trompong

La danse de la pluie La danse de la pluie
La danse de la pluie La danse de la pluie
La danse de la pluie La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie La danse de la pluie
La danse de la pluie La danse de la pluie
La danse de la pluie
Barong, a holy animal living in the forest
Barong, a holy animal living in the forestBarong, a holy animal living in the forest

Barong, a holy animal living in the forest

Le combat de Barong et Rangda (la reine démon)Le combat de Barong et Rangda (la reine démon)
Le combat de Barong et Rangda (la reine démon)

Le combat de Barong et Rangda (la reine démon)

Cascade dans la jungle balinaise

Cascade dans la jungle balinaise

Temple de Batuan, une petite merveille 

La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie
Barong qui nous a si captivés au spectacle de la veille...Barong qui nous a si captivés au spectacle de la veille...
Barong qui nous a si captivés au spectacle de la veille...

Barong qui nous a si captivés au spectacle de la veille...

Triplette en sarong

Triplette en sarong

Art balinais
Art balinaisArt balinais

Art balinais

Pause déjeuner au bord de l'eau

La danse de la pluie
La danse de la pluie La danse de la pluie
La danse de la pluie

Pura Ulun Danu Beratan  

Il fut fondé au XVII éme siècle. Dédié à la déesse des eaux, il est édifié sur des îlots. Il fut fondé au XVII éme siècle. Dédié à la déesse des eaux, il est édifié sur des îlots.
Il fut fondé au XVII éme siècle. Dédié à la déesse des eaux, il est édifié sur des îlots.

Il fut fondé au XVII éme siècle. Dédié à la déesse des eaux, il est édifié sur des îlots.

Les rizières en terrasses centenaires de Jatiluwih

Riz blanc, noir, rouge... la majorité cultivée ici appartient à des variétés traditionnelles.Riz blanc, noir, rouge... la majorité cultivée ici appartient à des variétés traditionnelles.
Riz blanc, noir, rouge... la majorité cultivée ici appartient à des variétés traditionnelles.Riz blanc, noir, rouge... la majorité cultivée ici appartient à des variétés traditionnelles.

Riz blanc, noir, rouge... la majorité cultivée ici appartient à des variétés traditionnelles.

La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie
La danse de la pluie La danse de la pluie La danse de la pluie
Un temple caché dans les rizières
Un temple caché dans les rizières Un temple caché dans les rizières

Un temple caché dans les rizières

La danse de la pluie
Coucher de soleil après la pluie

Coucher de soleil après la pluie

La danse de la pluie
La danse de la pluie

Commenter cet article

Delphine et Guilhem 12/07/2017 15:42

Coucou,
Vraiment magnifiques toutes ces "cartes postales" colorées... Profitez en bien...
A propos de carte postale, Albien a bien reçu ce jour celle de Sasha et il était très content :-).
Biz à vous 5.

Torterotot Eliane 09/07/2017 22:14

Magnifique voyage qui me fait penser à Yana ! Profitez de ces moments de bonheur !!!!Bises à tous les cinq....