Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Caroline

Vendredi 28 juillet

 

 

Le Laos est culturellement bien différent des pays que nous avons déjà visités. Je me suis donc intéressée à l'histoire, la géographie et au système politique  ... nous avons essayé de comprendre l'attitude réservée même parfois fuyante des laotiens... ce qui se cache derrière les sourires et leur attitude toujours très calme et sereine...  c'est un pays où il ne faut pas être pressé. Il paraît même que les laotiens aiment s'ennuyer...

 

Le Laos est une république communiste. La corruption reste un problème majeur et les lois sont régulièrement bafouées parce que la justice est aux mains du Parti Populaire Révolutionnaire Laotien. 

Une grande part des richesses liées aux activités minières et à l'exportation de l'électricité va directement dans les poches des responsables du parti. 

Ici, effectivement, ce n'est pas la peine de chercher un journal, il n'y a pas de presse, la liberté d'expression est quasi inexistante. 

L'instruction est peu prisée, un maître d'école touche 80 euros par mois et les petits écoliers, s'ils ont la possibilité de se rendre dans une école, ne sont pas poussés vers l'ouverture d'esprit et l'affirmation de leurs choix. L'évolution du pays sera donc probablement difficile si l'éducation ne prend pas un chemin différent; les enfants d'aujourd'hui font les adultes de demain, et si l'instruction ne fait pas partie du socle de base ?

 

Ce pays d’Asie du Sud-Est n’est guère présent dans les médias. Nous n'en entendons jamais parler. Je ne savais pas grand chose avant de venir, excepté son positionnement dans les pays les plus pauvres de la planète et sa situation géographique, majoritairement montagneuse, traversée par le Mékong, coincée entre le Vietnam, la Thaïlande, le Cambodge, la Chine et la Birmanie. 

 

Un des drames du pays, toujours aussi présent dans la terre et les esprits, est la guerre du Vietnam. En effet, le Laos détient le triste record du pays le plus bombardé de l'histoire, de 1964 à 1973; plus de 2 millions de tonnes de bombes ont été larguées. 

La menace rôde encore aujourd'hui car les bombes à fragmentation américaines font quotidiennement de nouvelles victimes dont 40 % d'enfants. Dans certaines régions du Laos, il est d'ailleurs déconseillé de sortir des sentiers tracés.  

 

Concernant les influences subies par le pays, elle est liée à sa géographie. Historiquement, le royaume laotien est passé sous plusieurs dominations au rythme d'invasions chinoises ou Siamoise (futur Thaïlande), des tentatives d’expansion du Vietnam et enfin de la colonisation française.

 

Aujourd'hui, on peut lire dans la presse du net que "l'état a vendu le Laos aux chinois". En effet, la Chine est devenue le plus gros investisseur étranger au Laos. 

Nous avons même appris en discutant avec un français "expatrié" que les Chinois qui partent tenter leur chance au Laos bénéficient d’une prime à l’expatriation versée par les autorités chinoises (je vérifie sur Internet, on parle d'environ 88 000 euros !... et uniquement si c'est le mari qui part, cela augmente si sa femme et son enfant suivent). 

Le problème est que l'implantation croissante des chinois fait monter les prix. Nous l'avons nous même ressenti avec des prix plus élevés qu'en Indonésie (même si cela reste -encore- bon marché pour les européens), en comparant sur les sites touristiques. 

 

Ici, le stress n'existe pas, on prend le rythme lent du Laos... aujourd'hui, j'aurai pu parler de notre découverte de Luang Prabang, une ville classée au patrimoine mondial de l'UNESCO mais j'ai préféré relater ce que nous avons appris au détour de conversations ou retenu dans mes lectures... pour mieux comprendre ce peuple laotien dont le pays n'a pas fini de nous surprendre...

 

Petits plaisirs typiquement français mais très apprécié après ces mois en vadrouille...

Petits plaisirs typiquement français mais très apprécié après ces mois en vadrouille...

Première journée à Luang Prabang

Nous avons suivi l'itinéraire "promenade à pied" conseilé par le Lonely Planet... enfin... pas intégralement car il faisait très chaud, nous nous sommes contentés d'un 9 heures 45 - 16 h 30 pour découvrir la vieille ville... 6 kilomètres quand même !... avec 3 pauses -petit-déjeuner, déjeuner, rafraîchissement- 

Je raconte brièvement notre parcours : 

Petit-déjeuner français au coin de notre rue... miam le bon pain au chocolat  !... nous sommes au frais et avons du mal à sortir dans la chaleur étouffante... surtout que Sasha a entrepris d'apprendre à Victor comment jouer au UNO...

Nous marchons jusqu'au Centre des arts traditionnels et d'ethnologie, un petit musée mais fort intéressant. Les garçons profitent également de la visite grâce à une chasse aux trésors dont le but est de trouver les réponses parmi les objets exposés. Sasha et Léon forment une vraie équipe et c'est chouette de les regarder... Victor est comblé car il colorie une jupe traditionelle avec à disposition une cinquantaine de crayons de couleurs.... c'est bien plus que ce que nous avons pu emmener dans nos sacs...

Nous ne perdons pas une miette sur ce qui est écrit concernant les différentes tribus qui peuplent le Nord du pays. En effet, aprés plusieurs jours de réflexion, nous avons décidé de nous concentrer sur le Nord du pays compte tenu d'une météo plutôt au beau fixe (comparé au Sud plus pluvieux) et notre engouement pour découvrir différentes ethnies minauritaires qui peuplent les montagnes du Nord. Du coup, pour nous, le TAEC était une bonne introduction à la suite de notre voyage.

Sous une chaleur étouffante, nous grimpons ensuite sur la colline de Phu Si, haute de 100 mètres et couronnée d'un stupa doré (appelé That Chomsi). Nos pas sont accompagnés de bouddhas dorés disséminés dans des niches rocheuses. En arrivant au sommet, nous découvrons une magnifique vue sur Luang Prabang et le Mékong. Des oiseaux sont à vendre en guise d'offrandes, dans de minuscules cages. Léon me demande si je peux les acheter. Sur mon refus, je passe pour une Maman qui n'aime plus les animaux !... 

Nous passons regarder l'empreinte du pied de Bouddha et redescendons par le Vat Siphoutthabat. Le temple désert est très beau, nous faisons un arrêt photos qui nous permet de visiter en partie le monastère et de rencontrer des moines à la tenue safran. 

Nous gagnons les bords du Mékong après avoir découvert un autre temple. Seuls les chants d'un moine attestent d'une présence humaine. 

Pour le déjeuner, nous nous régalons au Café Safran... jus de mangue et bon café pour accompagner de succulents sandwichs chauds. 

La promenade se poursuit en reprenant la rue principale. Nous longeons une école primaire et une école maternelle. J'apprécie de pouvoir les observer dans la cour de récréation ou dans leur salle de classe. 

Nous visitons l'ancien Palais Royal et le magnifique Vat Ho Pha Bang où le Pha Bang est conservé. Il s'agit d'un bouddha en alliage d'or de 83 cm de hauteur auquel la ville doit son nom (malheureusement il est interdit de le photgraphier). Selon la légende, la statue aurait été fondue vers le premier siècle au Sri Lanka.   

Nous retournons au café de notre coin de rue pour prendre une boisson glacée. Aprés une heure d'école et une bonne douche (ordre non chronologique pour certains :-) ), nous sortons déjeuner.... au passage un Fish spa pour les garçons... euh non merci ! je préfère garder mes pieds dans mes spartiates... la bande de garçons a semble-t-il apprécier l'expérience et en redemande !...pffff... je me sens bien seule parfois :-)

La soirée se termine en réjouissant nos papilles pour la troisième fois de la journée... avec un barbecue laotien au bord du Mékong... 

Vite au lit ! Demain nous enfourchons nos scooters pour l'une des attractions principales de Luang Prabang...

 

Centre des arts traditionnels et d'ethnologie

Centre des arts traditionnels et d'ethnologie

Nous apprenons...
Nous apprenons...Nous apprenons...Nous apprenons...
Un musée très sympa à faire avec des enfants Un musée très sympa à faire avec des enfants

Un musée très sympa à faire avec des enfants

Nous apprenons...
Nous apprenons...
Nous apprenons...
Nous apprenons...
Le Mékong, le fleuve le plus célèbre d'Asie Le Mékong, le fleuve le plus célèbre d'Asie
Le Mékong, le fleuve le plus célèbre d'Asie

Le Mékong, le fleuve le plus célèbre d'Asie

Nous apprenons...
Nous apprenons...Nous apprenons...
Nous apprenons...Nous apprenons...
Nous apprenons...
Nous apprenons...
Vat Siphouttabat

Vat Siphouttabat

Nous apprenons...
Nous apprenons...
Nous apprenons...
Le Vat Ho Pha Bang construit récemment, un magnifique temple doré
Le Vat Ho Pha Bang construit récemment, un magnifique temple doréLe Vat Ho Pha Bang construit récemment, un magnifique temple doré
Le Vat Ho Pha Bang construit récemment, un magnifique temple doré

Le Vat Ho Pha Bang construit récemment, un magnifique temple doré

Soirée réussie :-)
Soirée réussie :-)
Soirée réussie :-)
Soirée réussie :-)

Soirée réussie :-)

Commenter cet article

Francine 29/07/2017 10:24

D'après les photos je pense que les claquettes des moines sont lestées car il semble qu'une fois pieds nus ils volent ! :)) Caroline dit aux garçons que c'était pas la peine de se faire manger les pieds par des poissons ! Tout est dans les tongues !