Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Caroline

Twyfelfontein

 

Dimanche 14 août 

 

L’organisation a été proposée par Victor : une commission rangement et nettoyage cuisine, une autre pliage de tentes. Je suis  avec Léon, autant dire que tout se passe en chanson de notre côté. 

Sasha aimerait dormir plus le matin. Léon et Victor rient toujours ensemble. Léon éduque Victor à sa manière. Sasha taquine toujours son petit frère. Léon fait de l’humour avec Sasha. Sasha ne comprend pas l’humour de Léon. Victor ne veut pas recevoir d’ordres de Sasha. Léon défend souvent Sasha. Sasha a besoin d’espace. Léon a besoin de compagnie. Victor a besoin des deux. Victor aime se blottir contre ses frères la nuit et même grimper sur Léon. Sasha s’enroule dans son sac de couchage pour ne pas être dérangé. Léon aime préparer l’apéro, Sasha le maïs grillé, Victor recharger les bouteilles en eau. Il y a des jours plus faciles que d’autres. Mais ce matin cela a super bien fonctionné !

 

Ce matin nous prenons la route vers Palmwag qui est à la limite du Damaraland et du Kaokoland. Plus au Nord. C’est une réserve naturelle en bordure du PN de la Skeleton Coast. Ce sont 5 heures de route qui nous attendent. 

A quelques centaines de mètres avant notre prochaine étape, nous devrons passer le control disease point c’est à dire une barrière sanitaire, plus exactement un contrôle vétérinaire. Aucune provision de produit animalier à base de viande (incluant également oeufs, produits laitiers entamés, ...) ne doit passer d’un côté ou de l’autre de ce cordon. Ce cordon vétérinaire qui traverse la Namibie et le Botswana a été mis en place dans les années 70, suite à une épidémie de fièvre aphteuse. 

Bon, hormis le fait que nous ayons été prévenus et que nous ayons oublié d’enlever ce qui est interdit c’est le ravitaillement qui pose question... parce que depuis notre départ de Swakopmund nous n’avons vu aucun magasin. Affaire à suivre !

 

Notre premier panneau « Attention éléphant ! ». Nous avons déjà eu : Attention hyènes ! Vaches ! Zèbres ! Autruches !  Chevaux ! Dindons ! Gazelles ! Quel sera la prochain ?

 

Nous dépassons de minuscules villages aux huttes en bois. Les robes longues dans lesquelles les femmes sont endimanchées apportent une note de  couleurs au bord de la route. Parfois la robe longue traditionnelle laisse place à celle de parures Himba, plus simples et dénudées. 

 

Un coup c’est du sable puis du gravier, 5 km de bitume, des pierres. Les routes namibiennes. On ne sait pas ce que l’on va trouver au prochain virage. Nous filons vers le nord. 

 

Nous faisons un détour pour visiter le site de Twyfelfontein connu pour ses gravures vieilles de plus de 1500 ans, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO et plus importantes d’Afrique. Le site (comme hier) est géré par la communauté Damara et sa visite doit être effectuée avec un guide Damara. Nous aurons Desiree avec nous. Elle nous explique la rudesse du climat avec de très très rares pluies. Le nom de Twyfelfontein veut dire la fontaine du doute car on ne sait jamais quand la pluie viendra. Elle nous raconte  également qu’il y a 14 ethnies en Namibie, chacune avec leur propre langage qui intègre le claquement de langue. Elles ne se comprennent pas entre elles, elles utilisent donc l’Afrikan. 

Les gravures représentent notamment des rituels chamaniques afin de faire venir la pluie, prendre soin des âmes ou revenir avec une bonne chasse. On y trouve une célèbre gravure représentant un chaman en homme lion. 

 

La visite dure 1 h 30 ce qui nous permet de reprendre la route à 13 h 40. Nous aurons donc le temps d’installer le camp et de réserver les drives qui nous intéressent avant la nuit (nous restons 2 nuits)... Et si nous sommes sous de très bons hospices.... nous pourrons faire laver notre linge !

 

 

 

 

Twyfelfontein
Végétaux dans le désert

Végétaux dans le désert

Système de lavage de mains

Système de lavage de mains

Étape culturelle à Twyfelfontein
Étape culturelle à Twyfelfontein
Étape culturelle à Twyfelfontein
Étape culturelle à Twyfelfontein

Étape culturelle à Twyfelfontein

Arrivée à Palmwag

Arrivée à Palmwag

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article